Synthèse de Emmanuelle ROGER

Au premier abord, on pourrait penser que le TPE n’est ni plus ni moins qu’un long exposé à présenter à la fin de l’année, et dont le but est de nous inciter à choisir cette option l’année prochaine. Seulement, une fois la réalisation du dossier achevée, je me suis rendue compte de mon erreur de jugement.

Ce TPE est enrichissant pour nous, élèves de premières, dans la mesure où nous sommes livrés à nous même dès le départ. Nous avons commencé notre TPE en Décembre et savions que nous disposions de quelques mois seulement pour réaliser notre projet. La première étape difficile à surmonter, est le choix du sujet : il faut pouvoir être capable d’éliminer dès le départ les sujets inabordables à notre niveau, ceux non réalisables par manque de matériel ou de connaissances pratiques, ceux trop théoriques et par conséquent ne répondant pas à l’aspect «pratique» du TPE, ou encore ceux ne correspondant à aucun des thèmes scientifiques proposés. Nous n’avons pas vraiment été efficaces dans le choix du sujet, et nous sommes passés par les rêves, la fusion nucléaire, les ondes radio avant d’aboutir finalement aux ondes sonores, sujet définitif. Cette décision n’ayant été prise que vers la fin du mois de Mars, nous n’avons pas disposé de beaucoup de temps, pour les recherches et la réalisation de notre dossier. Mais cette erreur m’a appris une règle que je qualifierais maintenant, avec un peu de recul, de fondamentale : ne jamais s’embarquer dans un projet sans être sûre de pouvoir le réaliser ou de le terminer à temps. Je m’assurerai donc de toutes mes sources l’année prochaine, avant de commencer l’approfondissement des recherches…D’un autre côté, notre erreur de timing nous a également montré que nous pouvions travailler vite et efficacement à la fois, et personnellement dans des conditions difficiles, en vue de mon séjour aux Etats-Unis lors de toutes les vacances de Pâques.

Ce TPE est également un moyen de laisser les élèves se débrouiller tout seuls, sans qu’ils ne soient, contrairement à ce que l’on pourrait penser, encadrés par des professeurs. Bien évidemment, nos professeurs sont là pour nous épauler en cas de problème important, mais leur rôle est négligeable dans les recherches et la réalisation elle même du projet. En effet, après avoir passé l’épreuve du choix de sujet, nous devons d’une part, faire des recherches qui ne sont pas toujours très rentables, soit par manque d’informations, soit au contraire par problèmes de niveau et donc, incapacité d’interprétation des documents, et d’autre part, nous livrer à un travail autonome et régulier. Or, la régularité d’un travail autonome est souvent très difficile à gérer pour des élèves qui considèrent avoir le temps devant eux… J’avoue qu’en Décembre, il me paraissait plutôt dérisoire et inutile de me mettre au travail sur un dossier à rendre 6 mois plus tard. Mais la suite m’a bien prouvé que le temps n’était pas facilement maîtrisable, et qu’il suffisait d’un simple contre-temps pour se retrouver avec un nouveau sujet, un mois et demi avant la date convenue pour rendre les dossiers. Un peu plus de sérieux et de conviction dans le travail dès le début, m’auraient peut-être permis de réaliser plus rapidement que notre niveau ne nous permettait pas de traiter correctement le sujet des ondes radio. Je remercie d’ailleurs Mme Gagnage qui nous a, non seulement ouvert les yeux sur le fait que les ondes radio étaient un sujet bien trop compliqué pour des élèves de première, mais également suggéré le sujet des ondes sonores, anciennement au programme des secondes.

C’est à ce moment là, que j’ai réalisé à quel point il était important d’être un groupe soudé et motivé ; il faut dire que nous étions un peu perdus et affolés à l’idée de devoir impérativement changer de sujet, même s’il rejoignait en partie le précédent, à cette période-ci de l’année, qui me paraissait alors bien avancée. Je me demande comment j’aurais réagi si j’avais été toute seule : je pense que le stress aurait commencé à se faire sentir et qu’il m’aurait empêchée de travailler efficacement. Au contraire, en tant que groupe, nous avons su gérer notre erreur comme des petits chefs, et nous nous sommes très bien organisés avec une répartition des tâches bien précise dès le début. Ainsi, avec une organisation structurée, nous sommes parvenus à nous encadrés nous mêmes, chose personnellement impossible, et je pense très difficile, avec le travail individuel. C’est donc en se poussant et en se «manageant», que le groupe a réussi à surmonter les difficultés en finissant le travail à temps, et a donc accompli un réel challenge. J’ai vraiment apprécié le soutien que m’ont apporté tous les autres membres du groupe ; aide qui m’a été indispensable lors de mon séjour aux Etats-Unis où il n’était pas toujours évident d’avoir accès à l’ordinateur et de trouver le temps de travailler.

Cette expérience m’a appris beaucoup de choses, comme les erreurs à ne pas commettre par exemple, qui me serviront bien sûr pour le TPE de l’année prochaine, mais qui, je crois, me seront également utiles pour ma future vie professionnelle. Le TPE pousse les élèves à avoir une attitude mature vis-à-vis du travail, et cela dans le cadre collectif, et est par conséquent une vraie initiation à la vie «adulte».

Synthèse de Emma BOUTIER

Après avoir travaillé 5 mois sur ce TPE, je pense que la plus grosse erreur a été de choisir un sujet trop compliqué dès le départ sans s’en apercevoir. Car on a passé 3 mois sur ce premier sujet sur les ondes radio et par conséquent nous avons perdu du temps et des informations. Mais heureusement on a réussi en travaillant sur l’esprit d’équipe et renforçant les moyens de communication via internet à finir le 2e sujet, jugé plus facile et abordable par Mme Gagnage, sur les ondes sonores. Ce sujet se trouvant en effet plus facile à comprendre et les informations plus accessibles.
Qu’est-ce que ce TPE m’a apporté ?
Tout d’abord une connaissance beaucoup plus étendue sur le fonctionnement d’une onde sonore. Ce TPE a été surtout bâti sur le travail d’équipe qui s’est montré efficace dans la distribution des tâches et la rapidité des prises de décision en général pour finir à temps le 2e sujet. Mais même si le travail d’équipe a été important il était parfois indirect et donc a permis de développer l’autonomie, par rapport à la partie traitée, et aux images, informations trouvée dans nos parties respectives, donc ce TPE ne nous a pas uniquement servi sur le plan intellectuel mais aussi relationnel et au niveau de nous-mêmes.

Et l’observation d’un TPE de Terminale S a servi pour voir comment fonctionne l’oral, les différents moyens de préparation d’un TPE, les types de questions qui pouvaient être posées et l’organisation des élèves, prise de parole et autres…

Donc ce TPE a été très instructif et servira sans doute comme référence pour celui de l’année prochaine.

Synthèse de Damien SELLIER

Le TPE représente pour moi une expérience. Il m’a apporté beaucoup plus qu’un « simple exposé ».
Je me suis chargé de l’effet Doppler, du sonar, de la propagation des ondes dans les liquides et dans les solides, de l’organisation du dossier écrit, de la conception du site internet, de la réalisation de la présentation Powerpoint pour l’oral.

Arrivé au terme de cette activité, je peux constater pleinement l’amélioration de mes méthodes de travail collectif : car c’est en groupe que nous avons fonctionné. J’ai dû apprendre à affirmer mes vues et à critiquer celles des autres quand elles me paraissaient fausses, ou bien sûr à admettre que mes idées étaient moins intéressantes que celles d’autres membres du groupe. C’est l’apprentissage de cet art de trouver des compromis et de concilier les intérêts divergents qui fait, selon moi, l’une des plus grandes richesses des TPE.

Etant chargé de la mise en page du dossier écrit, j’avais demandé aux autres de m’envoyer leur partie par couriel. Le plus difficile était d’harmoniser l’ensemble des éléments et les structurer. J’ai par exemple dû relancer mes partenaires plusieurs fois pour obtenir leurs images dans un seul et même format. Ces défauts d’organisation ont causé des pertes de temps malheureuses dans la finalisation du projet. Je pense que nous aurions pu être plus efficaces si j’avais formulé des demandes plus précises. Je réalise maintenant l’importance d’une communication claire dans un travail de groupe, et j’y ferai particulièrement attention l’an prochain. Je me suis également occupé de la création du site web, bien qu’étant débutant en la matière. Ce TPE m’a donc permis d’apprendre à rédiger en langage HTML. J’ai pour cela contacté un ami qui m’a initié au logiciel WebExpert et m’a expliqué les enjeux de l’hébergement chez le serveur (disposer de suffisamment de place, ne pas être forcé d’afficher la publicité du serveur sur le site, bénéficier d’un serveur serieux qui ne ferme pas ses portes un jour sur deux). J’ai utilisé le logiciel Powerpoint pour notre présentation orale, comme l’an dernier pour ma recherche en MPI, et ai pu apprécier une nouvelle fois l’utilité de ce logiciel.

Le nouveau sujet me plaisait particulièrement car il permettait de croiser deux disciplines : la physique (l’onde) et les mathématiques (calcul des vitesses). Je pense que cela illustre bien les liens qui existent entre les différentes matières enseignées ; j’ai ainsi pu percevoir la cohérence des savoirs scolaires.

Dans TPE, il y a E comme encadré. Et je dois dire que je m’attendais à être beaucoup plus suivi que nous ne l’avons été. Cette impression d’être « laché » sans savoir quoi faire était assez désagréable au début. Pourquoi n’y avait-il personne pour nous expliquer précisément ce que nous devions faire, comme dans un bon cours de mathématiques ? Cette liberté soudaine est déstabilisante car elle va à l’encontre de ce à quoi nous sommes habitués depuis des années, c’est à dire à être assis sur une chaise pour écouter le professeur. Mais finalement je prends ceci comme une originalité plutôt que comme une négligence du système éducatif ; car je me suis prouvé que je pouvais être autonome (et efficace) et cela me rassure. En même temps je me rends compte de notre dépendance vis-à-vis des professeurs qui nous facilitent beaucoup le travail.

Retour à la page d'acceil